Confiez l’élimination du coniophore des caves à un professionnel

protector zwammen kelderzwam bestrijden

Problèmes de coniophore des caves ? Confiez sans hésiter son élimination à un professionnel. Tout comme la mérule, ce champignon est souvent impossible à éliminer sans l’aide d’un expert.

Le coniophore des caves est tout aussi dévastateur que la mérule. Il lui faut juste plus de temps pour arriver au même résultat. Ce champignon se sent tout à fait à son aise dans des conditions humides et dans du bois mouillé. À la différence de la mérule, il ne pénètre pas dans la maçonnerie ou dans d’autres structures, mais peut tout à fait se développer par-dessus !

Il représente donc un risque considérable pour les constructions en bois. Mouillées, elles sont tout bonnement pulvérisées par le coniophore des caves. La construction finit alors par céder et s’effondrer.

Un coniophore des caves dans votre habitation ou bâtiment est souvent un signe avant-coureur de la présence de son « condisciple » plus dangereux encore, la mérule. Il n’y a donc pas une seconde à perdre ! Confiez immédiatement l’élimination du coniophore des caves à un professionnel.

Où le coniophore des caves se niche-t-il ?

Même si son nom ne le laisse pas présager, le coniophore des caves peut se nicher n’importe où dans votre habitation, et pas uniquement à la cave. Les endroits les plus propices à son développement sont :

  • les bois de construction, comme les charpentes ou les voûtes du toit ;
  • les boiseries dénudées, non peintes et non protégées ;
  • les bois présentant un taux d’humidité compris entre 50 et 60 % ;
  • les environnements ayant subi d’importantes infiltrations d’eau, en raison d’une fuite dans un toit, dans les conduites sanitaires ou d’un conduit d’évacuation endommagé.

 


 

Éliminer efficacement le coniophore des caves ? Sachez le reconnaître !

Un coniophore des caves se reconnaît aux caractéristiques suivantes :

  • les filaments sont en forme d’éventail et s’étendent sur de vastes surfaces. Ils sont d’abord de couleur pâle, avant de virer au brun foncé, voire au noir ;
  • le carpophore est brun foncé avec des reflets verdâtres, voire couleur olive. Son bord est cotonneux, finement fibreux et blanc jaunâtre.

Le carpophore est rarement visible. Mais quand il l’est, il peut atteindre une taille spectaculaire. 

 


 

Comment éliminons-nous définitivement le coniophore des caves de votre habitation ?

Du bois suffisamment humide : il n’en faut pas plus au coniophore des caves pour se sentir dans son élément et proliférer. Sachez-le : assécher suffisamment le bois et les environs ne suffira pas à le déloger !

Vous avez éliminé vous-même le coniophore des caves avant de remplacer le bois attaqué ? Très bien, mais veillez à avoir supprimé complètement tous les restes du champignon. Sans quoi le coniophore des caves se fera un plaisir de s’emparer de ces nouvelles boiseries en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Plus besoin de vous convaincre de la nécessité de faire appel à un professionnel. Protector vous accompagne de A à Z dans l’élimination du coniophore des caves.

Notre analyse de votre problème

Vous avez décidé de faire appel à Protector ? Nos spécialistes se rendent chez vous pour poser un diagnostic complet. Pour que vous vous fassiez d’emblée une idée claire de la cause et de l’étendue des dégâts.

Notre traitement de votre problème

Envie de savoir comment s’y prend Protector pour éliminer le coniophore des caves de votre habitation ou immeuble ? La procédure suivante vous en dira plus sur notre approche.

  • Canalisation percée, gouttière qui fuit ou conduits d’évacuation endommagés ? Il n’en faut généralement pas plus au coniophore des caves pour se sentir dans son élément. C’est pourquoi nous réparons toujours le dégât à l’origine du problème avant de nous attaquer au champignon proprement dit.
  • Nous passons ensuite aux boiseries. Nous éliminons toutes les parties de bois attaquées pour ne conserver que le bois sain. Nous contrôlons aussi les boiseries non apparentes, comme celles dissimulées derrière le plâtrage.
  • L’étape suivante consiste à dresser la liste de tous les matériaux entrés en contact avec le coniophore des caves. Tous sont soumis à un nettoyage intensif et en profondeur.
  • Vient enfin la phase finale. Nous aspergeons les parties attaquées de fongicide pour traiter le coniophore des caves et remplaçons les boiseries attaquées par du bois neuf, traité au préalable contre le coniophore des caves.

Nous travaillons quotidiennement dans des espaces habités. C’est pourquoi nous disposons de l’expérience suffisante pour réduire les désagréments à un minimum. Nous masquons nos travaux au maximum. Pour que vous n’ayez jamais l’impression de vivre sur un chantier.

En faisant appel à Protector, vous optez pour une solution complète. Vous n’avez plus rien à faire, car nous éliminons le coniophore des caves, enlevons les boiseries attaquées et réparons votre plâtrage. Pour que vous profitiez à nouveau pleinement de votre « chez vous ».

 


 

Vous avez des questions ? Vous souhaitez recevoir des conseils ou une offre sur mesure ?

Protector Belgium respecte la confidentialité de vos données personnelles. Pourquoi utilisons-nous des cookies? Les cookies sont essentiels au bon fonctionnement du site et nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation sur notre site. Cliquez sur 'Accepter' pour accepter les cookies et accéder directement au site ou cliquez sur “En savoir plus”.

Accepter